22 septembre 2020 Quelles sont les principales barrières pour un auto-entrepreneur ?

Quelles sont les principales barrières pour un auto-entrepreneur ?

Bien que le statut d’auto-entrepreneur présente des avantages, il en existe aussi des inconvénients. Ainsi, avant de monter votre micro-entreprise, vous devez tenir compter de certaines principales barrières.

Charges et impôts même en absence de bénéfice

Depuis 2006, le statut de micro-entreprise s’avère plus onéreux qu’une société classique. En effet, il n’est pas permis à l’auto-entrepreneur de déduire ses dépenses professionnelles de son chiffre d’affaires comme son loyer, ses frais de repas ou encore ses carburants. Cela est un grand handicap pour l’auto-entrepreneur, car on doit toujours payer des obligations sociales et des impôts par rapport à son chiffre d’affaires théorique. Peu importe les charges de l’auto-entrepreneur, le pourcentage de calcul des différentes obligations reste inchangé.

Obligations et responsabilité professionnelles

En cas de sinistre, l’auto-entrepreneur doit assumer sa responsabilité personnelle. Il se peut qu’il dédommage ses créanciers avec son propre patrimoine. En effet, il est exempt de protection particulière comme c’est le cas des formes EURL et SARL. Comme précaution, il peut faire appel à un notaire pour obtenir un acte d’insaisissabilité de sa résidence principale. Pour cela, il faut compter entre 250 et 300 euros.

Le chiffre d’affaires plafonné

L’autre inconvénient pour l’auto-entrepreneur est que son chiffre d’affaires est limité à 176 200 euros pour une société commerciale. À côté, celui d’une entreprise de prestations de services est plafonné à 72 500 euros. Dans le cas où l’auto-entrepreneur dépasse le seuil fixé, il doit alors changer de régime fiscal. Par la suite, l’entreprise sera assujettie à une TVA. Il faut aussi rappeler que les charges sont non déductibles et la TVA non franchise.

TVA payée sur les achats non récupérables

En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne pouvez pas assujettir vos clients à une TVA. Résultat, vous ne pouvez pas combler la TVA payée sur vos diverses dépenses. Cependant, vous devez payer la TVA de vos dépenses telles que la fourniture, le matériel informatique ou encore le restaurant. Cela peut conduire à une perte financière non négligeable, d’autant plus si votre investissement de départ est plus ou moins important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *