> Lettre d'information Métiers d'art février 2018

Journées européennes des Métiers d'art : pourquoi vous devez y participer

Evènement majeur dans le monde des métiers d'art, la 12ème édition des Journées Européennes des Métiers d’Art se déroulera du 3 au 8 avril 2018 sur le thème « futurs en transmission ». La Chambre de Métiers porte 4 expositions à Dijon, Sennecey le  Grand, la Charité sur Loire et Sens et est le coordonnateur des JEMA en Bourgogne Franche Comté.

LES JEMA, UNE OPPORTUNITE UNIQUE POUR :

•          participer à un événement exceptionnel consacré au secteur,

•          se faire connaître du public et de futurs clients et prescripteurs,

•          déclencher des opportunités d’affaires,

•          améliorer sa visibilité grâce à la communication mise en œuvre,

•          échanger et partager avec les visiteurs.

Un temps fort populaire consacré aux ouvertures d’ateliers et aux manifestations est prévu le week-end du 6 au 8 avril. 

Nouveauté : les rendez-vous d’exception. Ouverture de :

•              manufactures d’exception : EPV, Maîtres d’art, acteurs de l’écosystème du luxe…

•              lieux emblématiques culturels et patrimoniaux : ateliers métiers d’art d’opéras et de   théâtres, palaces restaurés grâce à la contribution des métiers d’art, etc.

Visite sur rendez-vous et inscription en semaine et/ou le week-end à des horaires précis et choisis

Vous souhaitez participer aux JEMA ?

Côte D’Or : Fabrice LEMOINE flemoine@artisanat-bourgogne.fr - 03 80 63 13 53

Nièvre : Sandrine BAROT-CORTOT sbarotcortot@artisanat-bourgogne.fr - 03 86 71 80 60

Saône-et-Loire : Nathalie DANJEAN developpement-s71@artisanat-bourgogne.fr - 03 85 41 14 41

Yonne : Thierry HUMBLOT thumblot@artisanat-bourgogne.fr - 03 86 42 05 89

Retour sur le Salon du Patrimoine, le rendez-vous de référence du patrimoine culturel

Du 2 au 5 novembre 9 artisans ont exposé leur savoir-faire sur l’espace collectif Bourgogne de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Une occasion de nouer des contacts avec un public de prescripteurs pourvoyeurs de commande : professionnels du secteur et propriétaires de biens mais aussi des visiteurs connaisseurs et passionnés.

Prix des Métiers d'art

Félicitation aux lauréat(e)s départementaux et régional du prix des métiers d’art consacré cette année aux métiers de la tradition. Tous ont concouru au prix Régional réuni le 30 novembre à Dijon.

Lauréats départementaux :

Côte d’Or : Muriel PONZO (sellerie-maroquinerie) pour la fabrication d’une bride d’attelage.

Un prix coup de cœur a été attribué à Hélène LAMBERT (joaillière).

Nièvre : Marie-Claire BRAUNER (reliure) pour sa pièce « Manuscrit Médiéval »

Saône-et-Loire : Jessica LUCIANI (lutherie) pour la fabrication violon alto modèle Maggini

Yonne : JOEL HENRION (peinture, décoration, reliure) pour la réhabilitation de la décoration de la maison de l’écrivain Colette.

Lauréat régional :

Décerné à Jessica LUCIANI, représentant la Saône-et-Loire, luthière à Blanot, pour son œuvre « Alto Modèle Maggini ».

Un prix Coup de cœur a été remis à Marie-Claude BRAUNER, relieuse installée à Nevers, pour son œuvre « Réalisation d’un fac simile » (manuscrit médiéval).

Les remises de prix se dérouleront :

-le 22/03 lors de la Soirée Artisans à l'honneur à Dijon
-le 07/04 lors de l'inauguration de l’exposition au Prieuré de La Charité-sur-Loire
-le 19/03 à Châlon
-le 07/04 à l'occasion du vernissage de l'exposition des JEMA au marché couvert de Sens

Entreprises du Patrimoine vivant

Renouvellement de l’attribution du label à l’entreprise d’ébénisterie Pierre JOUSSOT et fils à Champforgeuil (71530).  

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant est une marque de reconnaissance de l'Etat pour distinguer les entreprises françaises disposant d'un savoir-faire d'exception. Outre la reconnaissance de leurs savoir-faire à l’échelle nationale et internationale, les Entreprises du Patrimoine Vivant bénéficient de multiples avantages.

Des incitations fiscales

Deux crédits d’impôts peuvent être sollicités : la majoration du crédit d’impôt apprentissage porté à 2 200 euros par apprenti, ainsi qu’un crédit d’impôt création de 15 % concernant les dépenses de création de nouveaux produits

Pour être éligible, l’entreprise doit être inscrite au répertoire des métiers, et/ ou au registre du commerce et des sociétés. Toutes les entreprises exerçant une activité de production, de transformation, de réparation ou de restauration sont éligibles, sous réserve qu’elles  répondent à au moins un critère dans chacune des trois catégories suivantes :

•      détenir un patrimoine économique spécifique (équipements, outillages, machines, modèles, documentations techniques rares ou droits de propriété industrielle ou réseau de clientèle significatif).

•      détenir un savoir-faire rare reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité (savoir-faire indiscutable détenu exclusivement ou avec un petit nombre d’entreprises ou savoir-faire qui n’est pas accessible par les voies de formation normales mais par celles dispensées par l’entreprise elle-même ou emploi d’ un ou de salariés détenant un savoir-faire d’excellence justifié soit par des titres ou des récompenses de haut niveau, soit par une expérience professionnelle de durée significative).

•      ancienneté de l’implantation géographique ou notoriété de l’entreprise (installation de l’entreprise dans sa localité actuelle depuis plus de cinquante ans ou locaux détenant une valeur historique ou architecturale ou production dans le bassin historique de l’entreprise ou nom ou marque notoire du fait de distinctions nationales, publications de référence ou intervention sur des biens appartenant au patrimoine protégé au titre des monuments historiques, sur des objets ou des meubles estampillés ou permettant de perpétuer un courant stylistique de l’art français.

Pour télécharger le dossier de candidature : 

http://www.patrimoine-vivant.com/pub/2013/dossiercandidatureinitiale_vf2012.doc

Liste des entreprises 

Extension du crédit d'impôt métiers d'art à la restauration du patrimoine

Le crédit d’impôt est étendu aux entreprises œuvrant dans le domaine de la restauration du patrimoine pour les dépenses engagées depuis le 1er janvier 2017.  Pour ces crédits d’impôt il vous est possible de solliciter un rescrit fiscal avant d’engager les dépenses.

Les entreprises relevant des métiers d’art et désormais de la restauration du patrimoine peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 10 % jusqu’au 31 décembre 2019. L'administration fiscale définit la restauration de patrimoine comme "les activités exercées sur l'ensemble des biens immobiliers ou mobiliers, relevant de la propriété publique ou privée, qui présentent un intérêt historique, artistique, archéologique, esthétique, scientifique ou technique".

 Les dépenses éligibles au crédit d'impôt sont :

·         les salaires et charges sociales afférents aux salariés directement affectés à la création d’ouvrages réalisés en un seul exemplaire ou en petite série (environ une dizaine d'unités) ou directement affectés à l'activité de restauration du patrimoine ;

·         les dotations aux amortissements des immobilisations créées ou acquises à l'état neuf qui sont directement affectées à la création d'ouvrages précités et à la réalisation de prototypes ou directement affectées à l'activité de restauration du patrimoine ;

·         les frais de dépôt des dessins et modèles relatifs aux ouvrages réalisés en seul exemplaire ou en petite série ou relatifs à l'activité de restauration du patrimoine ;

·         les frais de défense des dessins et modèles, dans la limite de 60 000 euros par an ;

·         les dépenses liées à l'élaboration d'ouvrages réalisés en seul exemplaire ou en petite série (soit une dizaine d’exemplaires) ou à l'activité de restauration du patrimoine confiées par les entreprises éligibles au crédit d'impôt à des stylistes ou bureaux de style externes.

 Les entreprises souhaitant bénéficier du dispositif doivent souscrire à la déclaration CERFA n° 13342. Cette déclaration est à déposer :

·         pour les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu : dans les mêmes délais que la déclaration annuelle de résultat ;

·         pour les entreprises passibles de l'impôt sur les sociétés : dans les mêmes délais que le relevé de solde de cet impôt.

Le crédit d'impôt est plafonné à 30 000 € par an et par entreprise. Ce dispositif s’applique aux dépenses effectuées jusqu’au 31 décembre 2019.

Plus d’information, cliquez ici :

http://www.institut-metiersdart.org/sites/all/files/imce/Note%20explicative%20CIMA%20Mai%202017%20rev%20juin%202017.pdf

Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main

Les artisans d'art, créateurs, artistes ou designers qui explorent de nouvelles recherches esthétiques, maîtrisent une très haute technicité, font preuve de créativité, promeuvent un savoir-faire d'excellence... sont invités à déposer leur candidature avant le 4 avril 2018.

Plus d’information, cliquez ici : Prix Liliane Bettencourt pour l'intelligence de la main 2018 | Fondation Bettencourt Schueller

Boutique éphémère à Migennes 

Vous avez un projet de création de commerce ? Vous souhaitez tester une idée ?

La ville de Migennes met à disposition un local commercial de 62m² en plein cœur de ville avec loyer minoré. Grâce à un bail précaire, les artisans peuvent s'installer pour la durée de leur choix. Les associations entre plusieurs personnes sont possibles.

Plus de renseignements : http://www.ville-migennes.fr/content/boutique-ephemere